Communiqué de presse

Reconnaissance de la Palestine, un pas vers la reprise de négociations ?

0
221
2015 / 02 / 06

Cent trente-cinq pays reconnaissent l’État palestinien. En 2014, la Suède est devenue le premier pays de l’Union Européenne à le faire. Les Parlements britannique, espagnol et français se sont aussi montrés favorables à une telle reconnaissance. Le Conseil de la Jeunesse se réjouit des positions adoptées récemment. La Belgique doit emboîter le pas de ses voisins  et reconnaître l’Etat palestinien au plus vite!

Le Parlement fédéral a approuvé hier soir la résolution demandant au gouvernement de reconnaître l’État palestinien. La majorité (N-VA, MR, CD&V et Open VLD), qui a voté en bloc pour le texte, propose de reconnaître l’Etat palestinien « au moment le plus opportun ».

Pour le Conseil de la Jeunesse, la reconnaissance de la Palestine doit être immédiate! Nous avons perdu assez de temps. Les 21 années de négociations israélo-palestiniennes et les cycles infernaux de violences qui les ont accompagnées,  n’ont abouti, à ce jour, à aucun résultat concret : le processus de paix au Proche-Orient est dans l’impasse. La reconnaissance de l’État palestinien est une étape inéluctable pour débloquer la situation.  Sans Etat palestinien viable, la sécurité de la région restera une utopie. Palestiniens et Israéliens devront apprendre à vivre ensemble.

Pour le Conseil de la Jeunesse, cette reconnaissance serait un moyen de dire au peuple palestinien que la Belgique est prête à travailler à la naissance du véritable État que le droit international lui reconnaît, de redonner l’espoir aux deux peuples d’aboutir à une paix durable et à l’arrêt des violences contre les populations civiles. Cette reconnaissance permettra aux Palestiniens :

–          d’acquérir une position équivalente aux Israéliens,

–          de négocier d’égal à égal,

–          de plaider plus fortement pour la fin des occupations illégales,

–          le démantèlement des colonies.

La Belgique doit montrer l’exemple et faire pression sur les autres Etats membres de l’Union Européenne mais plus largement, sur toute la communauté internationale pour qu’ils prennent leurs responsabilités et fassent en sorte que le processus de paix soit réactivé. La promotion du dialogue entre les populations est indispensable, spécialement pour l’avenir des jeunes Israéliens et Palestiniens.

Le Conseil de la Jeunesse recommande donc aux parlementaires belges : de voter en faveur de la reconnaissance de l’État palestinien inscrivant notre pays dans le sens de l’Histoire.

Jérôme Lechien, Président, 0498/64.09.19 – Jerome.Lechien@ulb.ac.be

Johanna Mulumba, 0487/013.700 – johanna.mulumba@acv-csc.be