Communiqué de presse

“NOUS LES JEUNES, NOUS VOULONS CONSTRUIRE LE MONDE DE DEMAIN !”

0
823
2019 / 09 / 30

30 septembre 2019

Du 28 septembre au 12 octobre, François Declercq, délégué ONU Jeunesse, mandaté par le Conseil de la jeunesse, participera à la 74e Assemblée Générale de l’ONU à New-York (UNGA). En partenariat avec son homologue néerlandophone, Lisa Koopman, il défendra la position des jeunes belges sur des thématiques touchant la jeunesse et sa place dans la société actuelle.

En intégrant la délégation belge officielle, François, jeune Enghiennois de 23 ans, aura pour objectif de faire entendre les positions des jeunes belges dans les négociations. Il aura également l’occasion de participer à la négociation d’une Résolution jeunesse (texte juridique programmatique voté par les états membres à l’issue du Third Committee) et d’y apporter l’opinion de la jeunesse belge.

François axera son travail sur quatre piliers fondamentaux : la protection de l’environnement et de la biodiversité, l’égalité femmes/hommes, l’accès à un emploi décent pour les jeunes, et la participation de la jeunesse dans les processus décisionnels aux différents niveaux de pouvoir. Ces différentes thématiques s’inscrivent dans le cadre de l’Agenda 2030 faisant directement écho à l’Objectif de Développement Durable n°16 relatif notamment aux institutions plus inclusives vis-à-vis de la jeunesse.

Ces priorités ont été déterminées suite à un processus de consultation alliant rencontres avec les jeunes belges (dans les écoles, les festivals,…) et conférences. François a également eu l’occasion d’organiser une enquête portant sur la participation citoyenne des jeunes belges francophones aux processus de décision et sur la place que ces derniers souhaiteraient prendre dans ces logiques à l’avenir.

Dès son retour des Nations Unies, François souhaite faire entendre des revendications précises vis-à-vis des
autorités belges, fort d’une Résolution jeunesse négociée au niveau international et qui servira de base au plaidoyer
futur résumé par ces différents axes :

  • La mise en place d’un cadre juridique incitant les différents niveaux de pouvoir en Belgique (de la commune à l’état fédéral) de davantage impliquer la jeunesse dans les processus de décisions, pour faire en sorte que cette dernière devienne acteur de la société dans laquelle elle évolue ;
  • Le développement au sein du monde de l’enseignement d’une démarche participative et citoyenne pour préparer les jeunes à la société qui leur ouvre ses portes au sortir de l’école ;
  • Une meilleure visibilité du niveau de prise de décisions international auprès des jeunes pour que ces derniers puissent prendre conscience de ce qui s’y joue et de l’impact que cela peut avoir sur leur vie quotidienne.

Téléchargez ici le communiqué de presse en PDF