Communiqué de presse

Exclusion des jeunes du Chômage – l’hécatombe continue !

0
230
2015 / 08 / 27

Exclusion des jeunes du Chômage – l’hécatombe continue !

Le Gouvernement Fédéral a tenu ses promesses d’austérité et applique désormais une politique défavorable aux jeunes et aux études supérieures. Dès le 1er septembre, les jeunes de moins de 21 ans n’ayant pas obtenu de diplôme ou terminé une formation en alternance ne pourront plus prétendre aux allocations d’insertion et être ainsi accompagnés vers l’emploi. Pour le Conseil de la Jeunesse et les jeunes que nous représentons, l’exclusion n’est pas la solution.

Le Conseil de la Jeunesse a pour cheval de bataille la problématique de l’emploi des jeunes. La « Garantie Jeunesse » (instrument politique d’aide à l’emploi voté au niveau européen) était apparue comme la panacée pour répondre à cette problématique en offrant un emploi, une formation ou un stage offert endéans les 4 mois de la sortie des études. Pourtant aujourd’hui, la réalité nous montre que les jeunes n’ont plus grand-chose de garanti en matière d’emploi.

Même si les statistiques officielles nous martèlent un taux de chômage de moins en moins élevé, les chiffres montrent cependant que ce sont les mesures d’exclusions du chômage prises par les deux derniers gouvernements qui expliquent cette fausse embellie. Depuis janvier, les syndicats comptent en moyenne 25 000 personnes exclues du chômage, en ce compris les diplômés après 25 ans qui n’ont plus droit à leurs allocations d’insertion, et ce nombre sera bientôt élargi par les jeunes de moins de 21 ans n’ayant pas obtenu de diplôme Cette nouvelle mesure qui se prétend pédagogique ajoutera 8400 jeunes à ces tristes statistiques.

Au vu de la pénurie d’emplois en Belgique et du peu de perspectives d’avenir pour les jeunes, le Conseil dela Jeunessene peut que s’indigner et se demander comment le monde politique peut justifier de telles mesures qui ne font que fragiliser une partie importante des jeunes belges à l’aube de leur vie professionnelle ? Ne doit-il pas, également et au minimum, s’assurer que les jeunes ainsi exclus seront plus particulièrement aidés dans la rechercher d’un emploi ou d’une formation ?

Le Conseil dela Jeunesserépète que l’opportunité garantie jeunesse doit être considérée comme un moyen de repenser l’emploi des jeunes de manière globale et les inclure sur le marché du travail. Un Etat ne se grandit pas lorsqu’il efface de ses préoccupations une partie de sa jeunesse.

 

Contacts :

Emily Vanweydeveld – Chargée de communication – 0478 587 661

Jérôme Lechien – Président – 0498 640 919

Conseil dela Jeunesse– Rue du Commerce 68A 1040 Bruxelles

www.conseildelejeunesse.be