Communiqué de presse

Communiqué de presse – Conseil de la Jeunesse Taux d’alcoolémie à 0.2g : une obligation pour tous les conducteurs !

0
173
2015 / 12 / 18

Communiqué de presse – Conseil de la Jeunesse
Taux d’alcoolémie à 0.2g : une obligation pour tous les conducteurs !

Bruxelles, le 17 décembre 2015,

Le Conseil de la Jeunesse, organe d’avis officiel et porte parole des jeunes francophones, et le Vlaamse Jeugdraad, son homologue néerlandophone, s’interrogent sur les nouvelles mesures de sécurité routière proposées parla Ministre de la Mobilité Jacqueline Galant.

Très conscients du nombre élevé de victimes de la route, les Conseils soulignent les mesures prises pour diminuer de moitié le nombre de morts sur nos routes et l’insécurité routière. Pour ces deux instances, la sécurité routière est un point important. Dans le mémorandum des élections fédérales de 2014, ils insistaient déjà pour un taux plus bas, de 0.1 milligramme. Néanmoins, certaines mesures, par manque de clarté, pourraient stigmatiser la jeunesse.

La mesure visant à instaurer la tolérance à 0.2 milligrammes en matière d’alcool au volant pour les conducteurs novices (trois premières années) pose la question de la discrimination envers les jeunes conducteurs. Les Conseils craignent que l’amalgame entre les jeunes conducteurs et les jeunes s’opère. Ce manque de clarté soulève des questions : comment concrètement le contrôle de ces nouveaux conducteurs ne sera pas discriminant par rapport à la jeunesse et ne se traduira pas en contrôles systématiques?

Les Conseils dela Jeunesseregrettent également la complexification de la législation et le manque de mesures préventives et éducatives face aux usagers de la route.

Ces craintes ont poussé le Conseil dela Jeunesseet son homologue flamand, le Vlaamse Jeugdraad à interpellerla Ministredela Mobilitésur les nouvelles mesures prises tout en lui soumettant le point de vue de la jeunesse et ses alternatives.

La jeunesse belge a deux principales revendications. Premièrement, le CJ et le VJR exigent que la tolérance fixée à 0.2 gd’alcool soit appliquée à TOUS les conducteurs. Pourquoi se limiter aux jeunes conducteurs ? D’autant plus, que d’après l’IBSR, il apparait que ce sont les automobilistes plus âgés qui roulent le plus sous influence de l’alcool et non les jeunes de moins de 25 ans. Deuxièmement, il est essentiel que l’offre des transports soit augmentée. En effet, il faut élargir l’offre des transports en commun, garantir une offre fréquente, augmenter les capacités lors des pics d’utilisation tout en maintenant une offre suffisante le soir et la nuit.

Les jeunes ont leurs propres manières de se déplacer. La mobilité est pour eux tant un but qu’une occupation. C’est pourquoi il est important de permettre aux jeunes de se déplacer pleinement en toute sécurité et sans qu’ils fassent l’objet de discriminations.

Contacts :
Jérome Lechien – Président 0498 640919
Emily Vanweydeveld – Chargée de communication 0478 587 661