0
221
2012 / 09 / 13

Le Conseil de la Jeunesse, sur demande de la Ministre Huytebroeck, a remis un avis sur le processus d’élaboration du Plan Jeunesse 12-25 ans.

Dans un courrier adressé à sa présidente en septembre 2011, la Ministre de la Jeunesse et de l’Aide à la Jeunesse proposait au Conseil de la Jeunesse d’assurer « une fonction d’ensemblier et d’orchestrateur du processus d’association citoyenne des jeunes à l’élaboration du Plan Jeunesse » à travers une consultation qui viserait à « alimenter la réflexion des personnes qui rédigeront les recommandations et participeront à la rédaction des mesures du Plan Jeunesse ».

Une consultation en trois étapes (une enquête de terrain, un sondage en ligne et une Agora) a effectivement été menée entre novembre 2011 et avril 2012. Au total, ce sont près de 1500 jeunes qui ont pu donner leur avis sur le futur Plan Jeunesse. Les porte-parole de ces jeunes ont ainsi pu alimenter la réflexion tout au long du processus qu’ont suivi les groupes de travail. Les rapports de synthèse des trois étapes de la consultation sont disponibles sur le site du Conseil de la Jeunesse.

Le présent avis aborde dans une perspective générale l’ensemble du processus d’élaboration du Plan Jeunesse, les grandes orientations des mesures issues des différents groupes de travail ainsi que des perspectives pour la mise en œuvre du Plan Jeunesse.

Le processus d’élaboration du Plan Jeunesse

  • Avis sur le fond

Comme il l’avait déjà souligné dans son avis du mois de février 2011 sur la note d’intention du cabinet Huytebroeck concernant le Plan Jeunesse, le Conseil de la Jeunesse ne pouvait qu’ «qu’apprécier la volonté et les efforts du cabinet de la Ministre Huytebroeck de mettre en place un Plan Jeunesse communautaire visant à décloisonner les compétences qui touchent les jeunes dans leur quotidien, à valoriser le travail jeunesse, à renforcer ses complémentarités avec d’autres secteurs ou encore à renforcer la cohérence des politiques qui concernent les jeunes […] et se réjouir de son implication dans la construction de cette dynamique, tant en termes d’accompagnement que de consultation des jeunes.»

Le Conseil de la Jeunesse se rallie à l’avis de tous les acteurs ayant participé aux groupes de travail et souligne la pertinence et l’intérêt d’une telle dynamique de rencontre intersectorielle.

Le Conseil de la Jeunesse se réjouit également du fait que, dans l’ensemble, les mesures proposées par les groupes de travail correspondent relativement bien aux priorités exprimées par les jeunes lors des consultations.

Néanmoins, le Conseil de la Jeunesse ne peut que déplorer le fait que la participation des jeunes à l’élaboration de ce Plan Jeunesse n’ait pas été davantage encouragée, alors même qu’elle en constitue l’un des objectifs transversaux !

 

Lire la suite de l’Avis dans le document pdf ci-dessous