ActualitésAvis officiels et positions

Avis officiel : proposition CONFÉRENCE INTERMINISTÉRIELLE JEUNESSE

0
412
2021 / 09 / 08

Téléchargez ici l’avis officiel en PDF

Contexte

Le 16 juin dernier, le Forum des Jeunes était sollicité par la Commission de la Santé et de l’Égalité des chances de la Chambre des représentants pour rendre un Avis suite au dépôt, par Mme S. Rohonyi et M. F. De Smet d’une proposition de résolution “visant la mise en place d’une Conférence interministérielle Jeunesse chargée d’élaborer un plan de soutien aux jeunes touchés par la crise du COVID-19”.


Le Forum salue la volonté de mettre en place une Conférence interministérielle (CIM) consacrée à la jeunesse. Il considère cependant que bien que cette CIM post-Covid soit nécessaire, elle ne doit être qu’un premier jalon dans l’édification d’une réelle Stratégie Jeunesse sur le long terme. En effet, sur bien des points, la pandémie n’a fait qu’exacerber des difficultés préexistantes, comme, par exemple, les problèmes inhérents à la formation des jeunes et à leur emploi, au respect des libertés individuelles, à la précarité, à l’accès à l’espace public…

Malgré tout, la pandémie pourrait avoir ceci de positif qu’elle serait un tremplin, une opportunité pour l’édification d’une réelle Stratégie Jeunesse sur le long terme. À l’initiative du Forum des Jeunes, une soixantaine d’associations avaient déjà demandé, dans une carte blanche de janvier dernier , que des travaux relatifs à cette Stratégie Jeunesse soient lancés de toute urgence, en associant toutes les parties prenantes en lien avec la jeunesse, l’ensemble des niveaux de pouvoir belges et les jeunes bien évidemment.

Cette demande du Forum est ancienne : dès 2018, un Avis officiel appelait les femmes et hommes politiques à s’atteler à la réalisation d’une Stratégie Jeunesse transversale et interdisciplinaire élaborée avec les jeunes et pour les jeunes. Les Youth Goals, créés par des jeunes et insérés dans la Stratégie de l’Union européenne (UE) en faveur de la jeunesse, pourraient servir de points d’ancrage pour la construction et l’évaluation de cette stratégie.

En FWB, des initiatives politiques ont déjà été prises entre 2010 et 2013 (“Plan Jeunesse” d’Evelyne Huytebroeck) et en 2015, lorsque la ministre de la Jeunesse de l’époque, Isabelle Simonis, a présenté au Gouvernement de la Fédération une note d’orientation jeunesse en quatre axes et
trente propositions. Cependant, aucune de ces tentatives n’a abouti à une Stratégie Jeunesse réellement efficiente. Par ailleurs, dans le cadre de la rédaction de la déclaration de politique communautaire (DPC) en 2019, le Forum a plaidé auprès des politiques pour qu’une CIM jeunesse soit organisée: son impact n’a pas été négligeable puisque son plaidoyer a été repris tel quel dans la DPC. La ministre de la Jeunesse, Valérie Glatigny, a quant à elle annoncé la tenue d’une CIM jeunesse à l’automne 2021 dont les contours restent à préciser.


On peut rappeler enfin que de nombreux pays et régions de l’Union européenne (Écosse, Croatie, Roumanie et Slovénie par exemple) disposent d’une Stratégie Jeunesse. L’UE encourage d’ailleurs l’élaboration de ces Stratégies. En Belgique, les Communautés flamande et germanophone en
disposent d’ailleurs déjà.


L’analyse de la proposition de résolution qui suit repose donc sur une réflexion à long terme du Forum, étayée par un Avis officiel et d’autres textes, dont notamment les apports du Festival de la Démocratie organisé par le Forum des Jeunes en novembre 20206, dans le cadre du Dialogue jeunesse européen. L’un des enseignements de ce Festival auquel de nombreux jeunes ont participé était que, pour donner une nouvelle dynamique à la démocratie représentative, il était essentiel que les jeunes puissent participer aux processus de réflexion et de décision pour les questions qui les concernent. Dans le rapport final de Get Up Wallonia, ce constat est d’ailleurs partagé puisqu’il souligne ”la limite d’un modèle de gouvernance insuffisamment attentif aux demandes de participation des groupes les plus dynamiques de la population, et particulièrement des jeunes”. L’élaboration d’une Stratégie Jeunesse avec des jeunes serait donc un signal fort envoyé par les politiques.


L’argumentaire qui suit vise trois objectifs : mettre en lumière les éléments de la résolution qui paraissent trop circonstanciels, trop liés à l’actualité du Covid ; souligner les points qui, précisément, invitent à une approche globale qui devrait s’inscrire dans une stratégie à plus long terme ; et enfin élargir le propos en insistant sur la nécessité de considérer les jeunes comme des partenaires à part entière et de communiquer avec elles et eux selon des codes adaptés.

INTÉRESSÉ·E PAR CETTE THÉMATIQUE ?

Si vous avez la moindre question par rapport à l’avis officiel, à la démarche ou à la thématique de l’alimentation durable, contactez Zoé via zoe.noel@cfwb.be.