ActualitésPlateforme international

Parlons du lien entre droit et politiques de jeunesse

0
1.4k
2021 / 07 / 20

Mathilde, jeune déléguée ONU pour la Jeunesse du Forum des Jeunes a participé à une Peer Learning Activity sur le thème “Rights-based Approach to youth policies” (l’approche basée sur le droit des politiques de jeunesse) organisée par la Présidence Portugaise au Conseil de l’Union Européenne. 

Peux-tu te présenter en quelques mots ? 

Je m’appelle Mathilde, je suis déléguée ONU pour les questions jeunesse au Forum des Jeunes depuis cette année. J’ai étudié le droit européen à l’Université de Maastricht (Pays-Bas) avant d’y devenir chargée de cours en droit international et européen pendant un an. C’est durant mes études que j’ai développé mon intérêt pour et mes connaissances sur les droits humains et les questions de jeunesse, notamment grâce à des recherches et une publication sur le droit à l’éducation.  

Qu’est-ce que ça signifie être déléguée ONU pour les questions jeunesse au Forum des Jeunes? Et qu’est-ce qui t’a motivée à devenir déléguée ONU ? 

Être déléguée ONU pour les questions jeunesse, c’est représenter la jeunesse belge francophone en Belgique et à l’étranger sur les thématiques relatives à la jeunesse. C’est donc faire entendre les jeunes et leurs besoins et s’assurer que ceux-ci sont pris en compte lorsque, par exemple, des décisions politiques sont prises. Ce qui m’a motivée à devenir déléguée ONU, c’est avoir l’opportunité de porter cette voix de la jeunesse belge francophone à différents niveaux politiques, en Belgique et à l’étranger. C’est également rencontrer des jeunes, comme moi, et écouter leurs besoins, préoccupations et souhaits et travailler ensemble à travers divers projets.

Tu t’es envolée 2 jours à Lisbonne dans le cadre de ton mandat, peux-tu nous en dire plus ?

Voici un petit aperçu de cette mission! Le premier jour, nous avons d’abord eu une introduction sur l’approche basée sur le droit des politiques de jeunesse et sur l’accès des jeunes à leurs droits. Ensuite, les panélistes ont présenté leurs différents travaux, recherches et résultats sur ces thématiques (le Forum Européen de la Jeunesse, l’OCDE, le Conseil de l’Europe). Par après, plusieurs groupes de travail se sont formés autour des thèmes: participation, transparence et responsabilité, égalité et non discrimination. Lors de ces groupes de travail, nous avons fait le point sur ces différents thèmes, échangé sur les pratiques de nos pays respectifs, réfléchi ensemble à comment réaliser ces objectifs, etc. Pour finir la journée, une activité était organisée autour de la place de la jeunesse dans la ville à travers divers projets et espaces consacrés à cet effet. Le deuxième jour était consacré à un échange de bonnes pratiques et à la rédaction de recommandations.

Quel a été ton rôle ? 

Mon rôle a été de partager les avancements de la Belgique sur les questions de jeunesse, et en particulier, l’approche par le droit pour les politiques de jeunesse lors des groupes de travail. Mon rôle était également de contribuer à l’élaboration de recommandations sur la thématique de l’égalité et la non-discrimination. 

Concrètement, qu’est-ce qu’il en est ressorti ? 

Ce qui est ressorti de ces deux jours d’échange, c’est l’importance de considérer les jeunes comme des détenteur·trice·s de droits et obligations, mais également de s’assurer que nous avons la possibilité de participer de façon significative dans la société. Il en est également ressorti que les jeunes font partie des solutions, et toutes et tous se sont accordé-e-s sur le fait qu’il faut travailler ensemble: avec et pour les jeunes. La participation significative des jeunes est toujours au cœur des préoccupations, comme cela a été réitéré à plusieurs reprises notamment par le Président du Conseil National de la Jeunesse Portugaise. Plusieurs recommandations ont été rédigées sur les différentes thématiques (participation, transparence et responsabilité, égalité et non discrimination). Il est temps d’agir et de rendre les structures plus inclusives et adaptées aux jeunes.

Que retiens-tu de cette expérience ? 

Cette expérience était ma première en tant que déléguée ONU pour les questions de jeunesse, et j’en retiens beaucoup de positif. Tout d’abord, la richesse des échanges avec les pénalistes, mais aussi avec les autres participant·e·s des autres conseils de jeunesse. Ensuite, j’ai énormément appris sur cette thématique et je compte utiliser toute cette connaissance pour le projet sur lequel je travaille actuellement (et dont je vous parle juste ci-dessous). Cependant, lors de ce genre d’activité (Peer-Learning), il faut être conscient·e de l’impact limité de nos contributions. 

Quelle est la suite pour ton mandat ? 

Au niveau belge, je travaille actuellement avec ma Team jeunesse sur un projet sur l’accès des jeunes à leurs droits, d’où ma participation à cette Peer Learning Activity à Lisbonne. Si tu es intéressé·e par cette thématique, n’hésite pas à nous rejoindre pour construire ce projet avec nous. 

Au niveau international, l’un des moments clés du mandat jeunesse est la 3e Commission de l’Assemblée Générale des Nations Unies à New-York et ses travaux. Cette année sera probablement encore en ligne mais nous travaillons actuellement, avec les autres délégué·e·s ONU pour les questions de jeunesse en Belgique, sur quelque chose à ce propos. So stay tuned! 

Tu veux en savoir plus sur le projet ‘Accès des jeunes à leurs droits’? 

N’hésite pas à contacter Mathilde – youth.UN@forumdesjeunes.be ou Louise – louise.lebichot@cfwb.be