ActualitésPlateforme international

Découvrez notre programme de délégué.e ONU

0
868
2019 / 03 / 11

Chaque année, le Conseil de la Jeunesse permet à trois jeunes de porter la voix des jeunes francophones en matière de climat, de développement durable et de jeunesse auprès des Nations Unies.

Le Conseil de la Jeunesse est l’organe d’avis officiel et de représentation des jeunes belges francophones. Sa mission principale est de récolter et porter la parole des jeunes auprès des décideurs politiques à tous les niveaux de pouvoir en Belgique mais également au niveau européen et international. Le Conseil de la Jeunesse a pour objectif de valoriser l’image et l’engagement des jeunes, de favoriser leur épanouissement et leur émancipation ainsi que de promouvoir leur expression.

Le Conseil a pour but d’être consulté par différents organes politiques sur tout ce qui touche aux matières liées à la jeunesse. Pour se positionner sur des sujets liés aux compétences fédérales, le Conseil de la Jeunesse travaille généralement en partenariat avec ses homologues germanophones et néerlandophones.

Le Conseil de la Jeunesse à l’international

Au niveau international, le Conseil participe à plusieurs sommets onusiens importants :

  • Assemblée Générale de l’ONU
  • High Level Political Forum sur le développement durable
  • Convention Cadre sur les Changements Climatiques (COP)
  • Commission des Nations Unies pour le développement social

C’est la Commission Internationale qui gère l’action du Conseil de la Jeunesse sur la scène internationale. Toute personne intéressée peut se joindre à la Commission et toute personne détenant un mandat de délégué.e ONU est tenue d’y être présente. C’est cette Commission qui décide des missions auxquelles le Conseil participe et qui sélectionne les représentants sur base de procédures ouvertes à tous.

Dans son plan d’action 2018-2019, le Conseil de la Jeunesse a également mis sur pied une Commission Développement Durable ayant notamment pour but d’accompagner les délégué.es ONU dans leur mandat.

Les différents mandats du Conseil de la Jeunesse

Le rôle d’un.e délégué.e ONU pour le climat
  • Participer à récolter l’avis des jeunes et s’investir dans le Climat Express, la Plateforme Justice Climatique et le Conseil fédéral du Développement Durable ;
  • Se préparer à représenter les jeunes à la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques;

En 1994, la plupart des pays se sont joints à un traité international – la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques – en vue de commencer à considérer ce qui pouvait être fait pour réduire le réchauffement global et faire face à toute hausse inévitable des températures. En 1997, les gouvernements se sont mis d’accord pour faire un ajout à ce traité, appelé le Protocole de Kyoto, lequel contient des mesures plus fortes (légalement contraignantes) de réduction des émissions de gaz à effet de serre pour 36 pays industrialisés. Le Protocole est entré en vigueur le 16 février 2005. Il est arrivé à échéance en 2012 et les négociations de Paris ont eu pour but de finaliser un accord contraignant destiné à prendre en charge l’« après-Kyoto ». Par ailleurs, depuis 1988, le Groupe intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) passe en revue la recherche scientifique et fournit régulièrement aux gouvernements des résumés et des conseils sur les problèmes de climat.

  • Recueillir l’avis d’autres jeunes, avec l’aide du Conseil de la Jeunesse, sur les sujets traités et leur faire connaître en retour les résultats des négociations à l’ONU ;
  • Etre présent.e à la COP pour la durée de la conférence (2 semaines) ;

La Conférence des Parties (COP) rassemble chaque année les membres de la Convention cadre. Elle détermine les politiques internationales futures sur le changement climatique. Il est important que la jeunesse puisse faire entendre sa voix sur ces problématiques. Les jeunes délégués belges auront l’occasion de travailler en collaboration avec d’autres jeunes du monde entier observateurs des débats et/ou activistes.

  • Participer à la COY (Conférence on Youth) et/ou au Climate Express qui précèdent normalement la COP ;
  • Travailler avec les autres jeunes Européens qui seront présents à la COP25, mais aussi avec les réseaux entourant le Conseil de la Jeunesse tels que la Coalition Climat ou le CFDD ;
  • Participer aux réunions de la Commission Internationale et de la Commission Développement Durable durant la durée du mandat afin de connaître mieux le Conseil de la Jeunesse et de faire un retour satisfaisant envers ses membres et si besoin organiser des Groupes de Travail spécifiques.
  • Assurer un rôle de senior en 2020.
  • Faire connaitre le projet.
Découvrez notre nouvelle déléguée ONU pour le climat : Esmeralda Wirtz
Le rôle d’un.e délégué.e ONU pour le développement durable
  • Recueillir l’avis d’autres jeunes, avec l’aide du Conseil de la Jeunesse, sur les sujets traités. Leur faire connaître en retour les résultats des négociations à l’ONU ;
  • Se préparer à représenter les jeunes au sein des instances onusiennes précitées surtout en lien avec l’agenda 2030 et le développement durable ;
  • Se coordonner avec son homologue néerlandophone et faire vivre la communication nationale de leur travail (notamment via le Facebook et d’autres médias) ;
  • Etre présent.e à New York pour le HLPF-SD ;

Lors du Sommet Rio+20 qui a eu lieu en juin 2012, les Etats Membres se sont mis d’accord pour dépoussiérer la traditionnelle Commission sur le développement durable qui se tenait chaque année en mai. Cette Commission est désormais remplacée par un « High Level Political Forum » où les Etats Membres se réunissent au sein d’une seule et même structure afin de donner des lignes directrices claires en ce qui concerne une politique sociale, économique et environnementale applicable au sein de ces Etats Membres. Cette nouvelle plateforme se veut dynamique et active en matière d’implémentation de l’agenda commun et des défis à relever. Un de ses rôles y est notamment de suivre et de développer l’Agenda 2030 en lien avec les 17 Objectifs du Développement Durable adoptés en 2015. Chaque état membre peut présenter l’avancement de la mise en oeuvre des Objectifs sur base d’une ‘revue national volontaire’.

  • Etre disponible pour être présent.e pour l’Assemblée générale de l’ONU ;
  • Travailler avec les autres jeunes Européens qui seront présents au HLPF, notamment lors d’un séminaire de préparation, mais aussi avec les réseaux entourant le Conseil de la Jeunesse tels qu’Association21, le CFDD, ou la Plateforme Perspectives 2030;
  • Collaborer avec différents acteurs sur les thèmes abordés de manière plus large ;
  • Se coordonner avec son homologue néerlandophone et faire vivre la communication nationale (notamment via le Facebook et autres médias).
  • Participer aux réunions de la Commission Internationale et de la Commission Développement Durable durant la durée du mandat afin de connaître mieux le Conseil et de faire un retour de l’évolution de son mandat envers ses membres.
  • Assurer un rôle de senior en 2020.
  • Faire connaitre le projet.
Découvrez notre nouvelle déléguée ONU pour le développement durable : Launy Dondo
Le rôle d’un.e délégué.e ONU pour la jeunesse
  • Recueillir l’avis d’autres jeunes, avec l’aide du Conseil de la Jeunesse, sur les sujets traités. Leur faire connaître en retour les résultats des négociations à l’ONU.
  • Se préparer à représenter les jeunes au sein des instances onusiennes précitées surtout en lien avec l’agenda 2030 et les résolutions Jeunesses.
  • Etre présent.e à New York pour l’UNGA et pour la CSocD.

UNGA – Créée par la Charte des Nations Unies en 1945, l’Assemblée générale occupe une position centrale en tant que principal organe délibérant, directeur et représentatif de l’ONU. Composée des représentants des 193 États Membres de l’organisation, elle offre un forum multilatéral de discussion unique sur tout l’éventail des questions internationales abordées dans la Charte. Les résolutions qui sont adoptées durant l’AG sont préparées par 6 commissions, dont la 3ième s’occupe des questions sociales, humanitaires et culturelles et donc de la jeunesse. Le document de base pour la politique de jeunesse à l’échelle de l’ONU est le Programme Mondial d’Action pour la Jeunesse (WPAY). Tous les deux ans, une résolution Jeunesse est également négociée pour mettre en avant certaines problématiques et solutions. Les jeunes délégués ont réellement leur mot à dire dans ces négociations.

CSocD – Les États membres de l’AG de l’ONU ont la possibilité de travailler au sein de diverses commissions selon leurs priorités, dont la Commission sur le développement social qui se réunit une fois par an pendant 10 jours, habituellement au mois de février. Cette Commission se compose de 46 États membres. Y sont traitées les questions relatives à la jeunesse, au vieillissement, à la pauvreté, à l’inclusion sociale, etc.

  • Travailler avec les autres jeunes Européens qui seront présents aux sommets lors d’un séminaire de préparation.
  • Se coordonner avec son homologue néerlandophone et faire vivre la communication nationale (notamment via le Facebook et autres médias).
  • Participer aux réunions de la Commission Internationale et de la Commission Développement Durable durant la durée du mandat afin de connaître mieux le Conseil et de faire un retour satisfaisant envers ses membres.
  • Assurer un rôle de senior en 2020.
  • Faire connaitre le projet.
Découvrez notre nouveau délégué ONU pour la jeunesse : François Declercq

Si vous avez des questions concernant le programme des délégué.es ONU ou êtes intéressé.es par rejoindre la Commission Internationale du Conseil de la Jeunesse, contactez Charline Cauwe au 02/413.29.29 ou par mail : charline.cauwe@cfwb.be.

Retrouvez ici l’actualité des délégué.es ONU !